Vivre sa sexualité

Ton corps t‘appartient !

Ton corps

Ton corps n’appartient qu’à toi. C’est toi qui décides et détermines qui a le droit de te toucher physiquement, et qui n’en a pas le droit. Cela s’applique aussi bien pour des contacts physiques au sein de la famille qu’avec des ami·e·s ou des connaissances et, bien sûr, des inconnu·e·s. La violence sexuelle ou les agres- sions sexuelles sont souvent commises à l’égard des filles, mais également à l’égard des garçons. Défends-toi ! Dis « non », et cherche-toi une personne de confiance qui puisse te soutenir et t’aider. Parle avec quelqu’un si tu te sens contraint et harcelé sexuellement, ne le garde surtout pas pour toi.

En effet, les actes suivants (souvent, seule la tentative suffit) sont punissa- bles :

  • tout acte sexuel entre les enfants et leurs parents ou les grands-parents et leurs petits-enfants. Les actes sexuels entre frère et sœur sont également interdits, même dans les cas où les deux le veulent (Art. 173 du Code pénal).

  • tu as moins de 18 ans et quelqu’un t’exploite pour la pratique d’activités sexu- elles avec toi ou devant toi, parce que tu es dépendant·e de lui/d’elle. Cette personne peut être par exemple un·e formateur·rice, un·e éducateur·rice, des beaux-parents, un·e tuteur·rice, un·e  éducateur·rice,  etc.  (Art.  174  du  Code pénal).

  • tu as moins de 14 ans et quelqu’un pratique des activités sexuelles avec toi ou devant toi, ou bien te raconte ou te montre des choses pornographiques (Art. 176 du Code pénal).

  • tout acte sexuel non consenti. Le principe du « Non, c’est non » vaut ici. Cela signifie que même lorsque tu ne cries pas ou ne peux pas te défendre physi- quement, les actes sexuels pratiqués contre ta volonté sont punissa- bles. Cela vaut également dans les cas d’exploitation d’une situation difficile ou avec menace de violence, ou si quelqu’un exploite sexuellement une autre personne à cause d’une maladie mentale ou d’un handicap, ou si quelqu'un est incapable de se défendre physiquement (alcool, drogues, etc.). Et ce,  quel que soit ton âge (Art. 177 du Code pénal).

  • tu as moins de 18 ans et quelqu’un te paie pour des actes sexuels ou te per- met d’être payé pour cela. Il s’agit alors de prostitution, et celle-ci est interdite en dessous de 18 ans (Art. 180 du Code pénal).

  • l’exhibitionnisme, c’est-à-dire lorsque quelqu’un se déshabille devant toi de son propre chef ou te montre son organe sexuel pour s’exciter sexuellement, quel que soit ton âge (Art. 183 du Code pénal).

  • le harcèlement sexuel - quel que soit ton âge - c’est-à-dire lorsque quiconque touche physiquement une autre personne d’une façon sexuelle et l’importune (par ex., toute forme de pelotage) (Art. 184 du Code pénal).